Histoire du Ciel et de la Terre


















Les Temps Mythiques


Genèse du Monde :

A l’origine, l’univers n’était que chaos, un ”néant bouillonnant”. Lorsque au centre du Chaos apparu la vacuité, le vide, alors naquit le Taola voie éternelle” ; ”le Grand Un”. Du Tao découla le Yin et le Yang. Le souffle clair et subtil de nature Yang s’éleva pour former le Ciel. Le souffle trouble et dense, de nature Yin s’abaissa pour former la Terre. Au Ciel, le souffle Yang donna naissance au Dieux, le plus sage, l’Auguste Empereur de Jade, orchestra la Cour Céleste. Sous Terre, le souffle Yin engendra le Monde Souterrain ”les Source Jaune”, ”les dix abîmes”, d’où prennent naissance l’Eau et les Cinq Saveur à l’origine de la Forme des Dix Milles Choses. A la rencontre du Souffle Yin et du Souffle Yang naquit les Dix Milles Êtres.


Agencement des Huit Trigrammes selon Fu Xi, représentant l’organisation du Ciel Antérieur, ”le monde du sans forme, du non agir”. Un Trigramme est structuré en trois niveaux, la Terre en bas, l’Homme au milieu et le Ciel en haut. La ligne continue représente le trait Yang et la ligne discontinue représente le trait Yin. Ainsi, il existe Huit figures exprimant les différentes combinaisons du Yin/Yang.



La Haute Antiquité :

Les Trois Augustes : Pour permettre aux hommes de se développer et de survivre dans un monde hostile, les dieux leurs envoyèrent des souverains sages et puissants :


Fu Xi mi-homme, mi serpent. Il enseigna la pêche, la chasse, l’art du Feu et de la forge. Il inventa les Huit Trigrammes, les huit figures originel qui symbolise l’organisation de l’Homme entre le Ciel et la Terre. Des huit Trigramme naquit les 64 Hexagramme du Yi King, représentation de toutes les situations de l’espace-temps. Il créa un instrument de musique, la Cithare, “Zheng” qui permit au Homme d’appréhender l’art musical. Il fut plus tard honoré par la Cour Céleste en tant que dieu de la chasse et de la forge gouverneur de l’Ouest.

Nü Wa, sœur et épouse de Fu Xi, mi-femme, mi-serpent, fut à l’origine des bases de la vie en société. Elle inventa le mariage et les principes de vie en communauté. Elle devint la Déesse de l’Harmonie gouverneur du Nord.

Shen Nong, le dernier des trois Augustes, mi-homme, mi-buffle, enseigna à l’humanité l’agriculture et la sédentarisation humaine. Maître de la science agroalimentaire, il fut à l’origine de la médecine des plantes. Il offrit à l’humanité le Shen Nong Ben Cao Jing ”Traité des herbes médicinales”. La légende raconte qu’il s’empoisonna en expérimentant des plantes, les dieux le récompensèrent en le nommant dieu de l’agriculture et de l’herboristerie, gouverneur du Sud.


Les Cinq Souverains (l’an 0 à 493 ; -2698 à -2597 av. JC):

L’humanité étant enfin organisée, les trois augustes cédèrent leurs règnes aux Hommes. Ainsi l’Empire du Milieu ”zhong Guo” fut unifié par le premier souverain, l’Empereur Jaune, “Huang Di” qui réussit à obtenir le Mandat Céleste auprès des divinités de la Cour Céleste. La sagesse de ce souverain permit d’édifié les premières cités et de faire prospérer la civilisation. Son règne marqua l’an 0. L’Empereur Jaune accéda à l’immortalité au sommet du mont Huang shan, et légua l’Empire à l’homme le plus méritant. Ainsi Le Mandat Céleste fut transmit à quatre autres Empereurs légendaires choisis pour leurs talents et leurs sagesses : Gaoyang, Gaoxin, Taotang et Yu le Grand. Mais lorsque Yu le Grand se mit en quête de l’homme le plus méritant, il se résigna à reconnaître que seul son fils était digne de diriger l’Empire. Ainsi, le pouvoir devint héréditaire et la première dynastie vit le jour.


Huang Di, l’Empereur Jaune



Les Anciennes Dynasties

La dynastie des Xia (l’an 493 à 933):

Seize Empereurs se succédèrent avant la fin de la dynastie. Ils contribuèrent essentiellement au développement et à la formalisation de la religion, mais aussi aux premiers grands travaux pour dompter le monde (construction de canaux d’irrigation, déforestation, etc…). Ils reçussent tous le Mandat Céleste, délivré par la Cour céleste, qui légitima leur souveraineté. Le dernier des Empereurs des Xia, Jie Gui, fut corrompu par une de ses concubine, Mo Xi, son adresse sexuelle attisa la perversité de l’Empereur qu’il se détourna des affaires de l’Empire. Les Dieux n’apprécièrent guère le comportement du Fils du Ciel, qu’il perdit le mandat céleste et fut détrôner par Tang, un ancien vassal.


La dynastie des Yin (l’an 933 à 1577):

Trente Empereurs se succédèrent durant la dynastie Yin. Les frontières de l’Empire furent élargi et les cités se développèrent. Une caste de prêtres apparu. Devant un tel territoire à contrôler, les Empereurs commencèrent à déléguer leur pouvoir à des seigneurs féodaux. Le dernier empereur du Yin, Din Xin, fut un souverain despotique, partisan de la torture, et volage, adepte des plaisirs de la chair. Il fit un affront à la déesse Nu Wa, lui demandant de devenir sa concubine. Outrée la déesse, lui envoya trois démones qui le pervertirent et le firent sombrer dans la folie. L’immortel Jiang Shang demanda aux dieux de cesser de régir les affaires humaines, et rassembla les autres immortels sous la bannière de Wen Wang, duc de l’Ouest, pour renverser la dynastie Yin soutenue par les Dieux. Une guerre fit rage entre les Immortelles et les représentant des dieux sur Terre. L’Empereur de Jade se résigna à approuver les idées de Jiang Shang. Les cieux ne se mêleront plus des affaires des hommes.


Jiang Shang, Immortel du Mont Huan Shan, Pic Sacré du Sud.


La dynastie des Zhou (à partir de 1577, l’an 0 de la dynastie des Zhou):

La dynastie des Zhou fondé par Wen Wang, Duc de l’Ouest entreprit des reformes. Le pouvoir commença à se centraliser et le contrôle de la politique et de l’économie fut plus strict. En l’an 350 des Zhou, un conflit apparu au sein de la famille de l’Empereur You. l’Empereur You répudia son épouse et s’attira la colère du père de cette dernière. Le Marquis de Shen s’allia avec les barbares ”xiong nu” pour renverser son époux et installer son fils Ping Wang sur le trône. La capital fut mise à feu et à sang. Ce méfiant de la facilité des barbares à s’emparer de la cité. Ping Wang déplaça la capital plus à l’Est, devenant ainsi la Dynastie des Zhou orientaux.

Agencement des Huit Trigrammes selon le Roi Wen, Duc l’Ouest, organisation du Ciel Postérieur, ”le monde des formes, des Dix Milles Êtres”.




Les Périodes Troubles

Les Printemps et Automnes (an 399 à 640 de la dynastie des Zhou, l’an 1976 à 2217 du calendrier de l’Empereur Jaune):

Suite aux querelles au seins de la famille Impérial qui affaiblirent considérablement le pouvoir de l’Empire. La dynastie des Zhou ne parvint jamais à reprendre l’ascendance sur leur état vassaux. En l’an 1976 les Cinq plus puissant états vassaux s’autoproclamèrent Rois et Royaumes indépendant, ils prirent le noms ”Hégémonie”. Ils entreprirent des campagnes pour annexer les petits états voisins. L’avènements des Hégémonies marqua le début de la période des Printemps et Automnes. L’Empereur perdit son armée devenant une marionnette des Cinq Rois. L’Empire du Milieu fut divisé en Cinq, le Qi à l’Est, le Chu au Sud, le Jin au centre, le Qin à l’Ouest et le Yan au Nord. Les Cinq Royaumes entamèrent d’importantes réformes politique Légiste afin d’optimiser leur efficacité. La caste des prêtres perdit son influence au profils des Taoïstes. De nombreux courants de pensées se développèrent, tels que le confucianisme, le légisme, le mohisme.



« Le ciel dure et la terre est pérenne,
et si Ciel et Terre se prolongent indéfiniment
c’est parce qu’ils existe sans retenir,
aussi peuvent-ils créer sans compter.
C’est pourquoi le Sage prenant distance vis-à-vis de sa propre réalité, sa réalité prend relief et s’impose,
prenant recul par rapport à sa vie,
sa vie alors s’élève et prend racines.
N’est ce pas parce qu’il est libre de ce qui le distingue,
qu’il peut réaliser ce qu’il a d’unique ?»

Lao Zi
Tao de Jing Chapitre 7


Les Royaumes Combattants (an 640 de la dynastie des Zhou, l’an 2217 du calendrier de l’Empereur Jaune):

En l’an 640 des Zhou, les conflits politiques se transformèrent en guerre de grande envergure. L’éclatement du Royaumes du Jin en trois état, le Zhao, le Han et le Wei en l’an 668 fut un événement important de la période des Royaumes Combattant . Le Royaume du Wei mena des campagnes militaires pour agrandir ses terres. Lors des bataille de Guiling (l’an 767) et de Maling (l’an 780) les tentatives d’invasion du Wei sur ses voisins le Zhao et le Han furent défaite par l’intervention du Puissant Royaume du Qi. Le jeune Royaume du Qin a su se hisser parmi les plus Hégémonies les plus redoutés. Il montra sa suprématie à trois reprises. Il entreprit une campagne militaire intrusif qui mit à sac la capital du Chu, Ying Du (l’an 843). Il écrasa l’alliance entre le Royaume du Zhao et du Wei pendant la bataille de HuaYang (l’an 848) repoussant ainsi leur tentative d’invasion. En 865 des Zhou, le Qin mit fin à la mascarade de l’Empereur en annexant le dernier fief de la lignée des Zhou exterminant ainsi la totalité de la famille Impérial.

Bai Qi «le Tigre du Qin» est un Général du Qin qui remporta de nombreuses batailles, dont la Bataille de Chang Ping (l’an 861) où il fut preuve d’une extrême cruauté et exécuta 400 000 prisonnier de guerre de sang froid. Il tomba en disgrâce en l’an 870 et offrit sa vie pour laver son Honneur.

Depuis cette événement majeur, le Royaume du Qi et du Han réussirent à négocier une trêve entre les Sept Hégémonies restantes :

Le puissant Dragon d’Orient, le Qi à l’Est,

Le vaste Royaumes du Chu “les Douze Étoiles Célestes” au Sud,

Le Royaumes de la Cour Céleste, le Han au centre côté Ouest,

Le Royaume du Paradis Céleste, le Wei au centre côté Est,

Le jeune Royaume de l’Ordre Céleste, le Qin à l’Ouest,

Le Royaumes du Cheval, le Zhao, au Nord Ouest,

Le Royaume du Grand Nord, le Yan, au Nord.



Histoire du Ciel et de la Terre

Qin, les Royaumes combattants milkawel