Pantheon celeste






Le panthéon céleste est un système ouvert et en perpetuel transformation. Les hiérarchies célestes sont classées selon une tripartition qui se présente comme une reproduction de l’organisation humaine :

  • La cour celeste, le roi et ces ministres,
  • Les divinités mineures, les fonctionnaires
  • Les divinités populaire, le peuple.


La Cour Celeste

Le premier niveau est occupé par les divinités du ciel antérieur ”xian tian, qui sont une émanation direct du Yin et du Yang primordiale. Lors de la séparation du ciel et de la terre, le clair s’éleva au ciel pour former la cour céleste. Le trouble s’abaissa pour donner naissance au ”source jaune”. La cour celeste est composé :

  • Yu Huang Shang Di l’auguste empereur de Jade,
  • Wen Chang, dieu de la littérature et des livres, le premier ministre,
  • Tsai Chen, dieu de la richesse, trésorière du Ciel,
  • Zhu Rong, dieu du Feu, l’exécuteur céleste des Hautes Œuvres, ministre de la justice
  • Chang-E, déesse de la lune, ministre des affaires sociales,
  • Nezha, tueur de démons, dieux de la guerre et du hasard, le ministre de la guerre,
  • Lei Gong, le dieu du tonnerre,
  • Tian Mu, déeese des Eclairs.



Les divinités mineures & les immortels

Le deuxième niveau est occupé par les divinités du ciel postérieur “hou tian”. Ces divinités sont composées des divinités mineurs et des immortels.

Les divinités mineurs :

Les divinités mineures sont les fonctionnaires instaurée par les dieux de la cours celeste pour gouverner sur les affaires du monde.

  • 三皇 Les trois augustes, ils sont trois souverains envoyés par les dieux pour guider l’humanité. Une fois la civilisation instaurée, les trois augustes furent élevés au rang de divinité.

    Fu xi, dieu de la chasse et de la forge, gouverneur de l’Ouest ;

    Nu Wa, déesse de l’Harmonie et du mariage, gouverneur du Nord ;

    Shen dong, dieu de l’agriculture et de la médecine, gouverneur du Sud.

  • Les trois dieux du bonheur, ces trois personnages sont particulièrement vénérés par les habitants du Zhongguo.

    Fu Xing, le dieu de la chance,

    Lu Xin, le dieu de l’abondance,

    Shu Xing, le dieu de la longévité.

  • Les cinq animaux sacrés l’Empereur de jade a confié à cinq animaux célestes la mission de protéger les frontières de l’univers,les points cardinaux du Ciel. Chacune de ces divinités à une direction, une saison, une couleur associées.

    •Au Nord, Gui Xian la tortue noir, symbole de l’Eau.

    •Au Sud, Feng Huang, l’oiseau rouge, associé au Feu.

    •A l’Est, Long Wang, le dragon vert, symbole du Bois.

    •A l’Ouest, Bai Hu, le tigre blanc, symbol e du Métal.

    •Au Centre, Kirin, la licorne jaune, associé à la Terre.

  • Les Quatre Roi-Dragons régnent sur les quatre océans du monde, ils sont les dragons de l’eau et de l’humidité sous toutes ses formes : rivières, lacs, pluie et mers. Il sont les divinités auxquels le peuple du Zhongguo adresse ses prières en cas de sécheresse et que les marins honorent par des offrandes avant de prendre la mer.

    •Ao Chin, Roi de l’océan du Sud,

    •Ao Shun, Roi de l’océan du Nord,

    •Ao Kuang, Roi de l’océan de l’Est,

    •Ao Jun, Roi de l’océan de l’Ouest.

Les immortels

Les Immortels sont de simple humains ayant réussi à atteindre la réalisations suprême, et se sont vu offrir par les dieux de la cour céleste le statue de divinité.

  • Les cinq empereurs légendaires :

    Huang Di, l’Empereur Jaune, devin, guerrier est la divinité la plus respectée du peuple.

    Zhuanxu, le deuxième des Cinq empereurs.

    Yao, le troisième des Cinq empereurs. Il inventa le jeu de Go.

    Shun, le quatrième des cinq empereurs.

    Yu le Grand, le cinquième des cinq empereure, le patron des grands travaux d’aménagement des cours d’eau.

  • Parfois, la cour céleste est facétieuse et elle accorde à un mortel un statut divin par dérision. Ainsi en est-il de Di Xin, le dernier Empereur de la dynastie Yin, qui fut nommé dieu de la Sodomie sous le nom de Zhou Wang, en raison de ces perversités passées.
  • Jiang Shang, Immortel résidant au Mont Huan Shan, le Pic Sacré du Sud. Connue comme étant un grand guerrier taoïste pourfendeur de démons maitrisant les arcanes de l’exorcisme.



Les divinités populaires

Le troisième niveau est occupé par les divinités de la religion populaire.

  • Le dieu du sol Ben di shen, chaque village, chaque communauté possède son propre dieu du sol. Parfois un ancien héros local divinisé, parfois un simple arbre ou un rocher élevé au rang d’esprit. Le Ben di shen veille sur le territoire où vit la communauté qui le vénère. Il rend les champs fertiles, s’assure que les rivières ne s’assèchent pas. Le Ben di shen possède toujours un autel ou un temple où il est honoré à diverse occasion selon l’histoire local par la population.

  • Le dieu de la ville, Cheng shen, chaque cité possède sa divinité locale qui a pour rôle de veiller sur les murs et les douves afin d’empêcher les démons de les franchir. Dans chaque quartier est vénéré une divinité tutélaire, Tu di, considérée comme le dieu du voisinage. Les Tu Di sont sous les ordres du Cheng Shen local.

  • Les dieux domestiques, la maison est le temple de nombreux dieux, qui ont pour rôle de protéger la famille mais également de l’évaluer en rapportant son comportement au Ciel, qui juge si elle respecte bien les lois célestes.

    Le Men Shen, le dieu de la porte empêche les démons et mauvais esprit d’entrer dans la demeure.

    Le Zao Jun, le dieu du foyer, il vit dans la cheminée ou le four, c’est lui qui est chargé, lors du Nouvel An de rapporter au Ciel les actions de la famille chez qui il vit. En conséquence, il recoit de très nombreuses offrandes à cette occasion.

    Il existe de nombreux divinité domestiques, esprits commun avec lesquels les gens du peuples ont appris à vivre et vénéré. Citons comme dernier exemple Chang Mu, la déesse de la chambre à Coucher, qui s’assure que toutes les activités de la chambre se déroule au mieux (sommeil, sexe, naissance).



Pantheon celeste

Qin, les Royaumes combattants milkawel